Libye

L’action de Promediation en Libye

Depuis la révolution de 2011 qui a mis fin au régime de Mouammar Kadhafi, la Libye est plongée dans une situation générale d’incertitude et de crise, exacerbée par des problèmes sécuritaires et politiques locaux affectant aussi bien les lieux de concentration du pouvoir que les communautés périphériques. Malgré la formation d’un gouvernement d’unité nationale (GNA), le gouvernement central peine aujourd’hui à rallier les multiples acteurs politiques et militaires et ne parvient pas à affirmer son autorité sur l’étendue du territoire nationale.

Les Amazigh, Toubou et Touareg constituent des acteurs périphériques importants au regard de leurs positions stratégiques aux frontières de la Tunisie, de l’Algérie, du Tchad, du Niger et du Soudan, et du contrôle qu’ils exercent aujourd’hui sur des territoires et des villes qui recèlent d’importantes ressources, en particulier en eau, en pétrole et en gaz, ainsi que sur d’importants pipelines et installations pétrolières, dans le Fezzan et sur la côte au nord-ouest de la Libye. Ces capacités politiques, militaires et économiques, mais aussi les besoins et difficultés de ces communautés sont à prendre en compte dans l’analyse de la situation libyenne et des opportunités existantes pour soutenir le processus de paix et de reconstruction de l’Etat. Les leaders de ces communautés peuvent ensemble, avec les communautés voisines, constituer autant de ressources pour la reconstruction de l’Etat, la relance de l’économie et la gestion des conflits au niveau local, en appui aux efforts des autorités nationales en reconstruction. Ils peuvent également contribuer aux efforts déployés par la communauté internationale pour soutenir le processus de transition politique et de paix en Libye, lutter contre les trafics et le terrorisme, et prévenir l’extension de l’instabilité aux pays voisins du Sahel et au Maghreb.

Le processus de paix mené par les Nations Unies se concentrant sur le dialogue politique au niveau national, Promediation intervient en coordination et en complément des efforts internationaux en soutenant le processus de stabilisation au niveau local.

Promediation est intervenue en Libye à partir de fin 2014 à la demande des parties au conflit à Awbari, dans le Fezzan. Promediation a soutenu ces acteurs dans la recherche de solutions pacifiques et durables pour mettre fin au conflit entre Touaregs et Toubous qui avait lieu dans la ville depuis septembre 2014. En collaboration étroite avec UNSMIL, ainsi que d’autres acteurs internationaux gouvernementaux et non-gouvernementaux tels que les pays voisins du Sahel, Promediation a directement facilité le dialogue afin de permettre la mise en place d’un processus de négociation.

Le travail de facilitation de dialogue et de navette diplomatique a notamment permis la constitution de délégations Touaregs et Toubous représentatives et la tenue de deux phases de négociations à Tunis et à Bruxelles en juillet et août 2015. Ces négociations ont permis aux acteurs en conflit d’identifier des intérêts communs et de travailler ensemble sur les conditions de mise en œuvre d’un cessez-le-feu et d’une reconstruction de la confiance entre les deux tribus. Ainsi, le 27 Juillet 2015, les deux parties ont signé une déclaration préliminaire commune.

Suite à la mise en œuvre d’un cessez-le-feu dès décembre 2015, et malgré la suppression de check-points, l’échange de prisonniers fin février 2016, et d’autres efforts de réconciliation, la paix à Awbari reste fragile. Afin d’encourager une réconciliation durable et la construction de relations de confiance, Promediation continue de soutenir les deux parties à travers des initiatives de coopération telles que la mise en relation avec des partenaires extérieurs. Ce travail de mise en contact a permis notamment d’aborder la question des besoins humanitaires dans le Sud (réunions avec le CICR, ainsi que d’autres institutions humanitaires ou représentants d’ONG) et celle de la reconstruction d’Awbari et du retour des personnes déplacées du fait du conflit.

Promediation a aussi facilité le dialogue entre acteurs locaux dans le Fezzan et entre ces acteurs et la communauté internationale (UNSMIL, institutions de l’UE, représentants des opérations militaires au Sahel, etc.) afin de réduire la méfiance et de promouvoir la recherche d’intérêts et d’objectifs communs. Promediation poursuit ses efforts visant à renforcer les relations entre ces deux communautés périphériques stratégiques dans le Fezzan et à appuyer les efforts de stabilisation du sud Libyen et de la bande Sahélo-Saharienne.

En parallèle, l’appui de Promediation a été sollicité par le leadership Amazigh, une autre communauté périphérique et transfrontalière en Libye. Sur la base de précédentes tentatives de coopération entre les Amazighs, Toubous et Touaregs dans le cadre d’initiatives de médiation au niveau local ainsi que sur le processus constitutionnel, Promediation a développé un projet visant à soutenir les efforts de coopération et de gestion de conflits de ces communautés. L’action de Promediation a pour objectif de contribuer au processus de paix en Libye grâce à la promotion d’une meilleure inclusion des Amazighs, des Touaregs et des Toubous dans le processus de paix et de stabilisation. Dans le cadre du programme Libye, Promediation soutient les leaderships de ces trois communautés afin de favoriser une meilleure coopération entre eux et de réduire les tensions et risques de conflit au niveau local, en particulier avec les communautés voisines du Fezzan et du Djebel Nefoussa. Le projet prévoit aussi d’encourager et de faciliter le dialogue entre acteurs locaux et autorités nationales dans le but de promouvoir une meilleure inclusivité des processus politiques et de stabilisation en Libye.

Enfin, le projet vise à favoriser une meilleure compréhension mutuelle des priorités et des intérêts entre les acteurs locaux, en Libye et dans les zones transfrontalières sahéliennes, et les acteurs internationaux qui soutiennent le processus de paix et de stabilisation. A cette fin, Promediation facilite le contact entre leaders locaux libyens et acteurs internationaux afin de créer des espaces de dialogue et de partage d’analyse favorisant une meilleure prise en compte des capacités locales des acteurs libyens et une meilleure coordination des efforts d’appui au processus de paix et de stabilisation en Libye.

“Une stratégie européenne pour stabiliser la Libye : favoriser l’inclusion des acteurs locaux”.

Parlement Européen, Bruxelles. 15 Novembre 2016.
Une conférence organisée par Promediation et l’Institut Européen pour la Paix.

Cette table-ronde a permis d’initier un dialogue entre acteurs de la communauté internationale, en particulier les institutions européennes, et acteurs locaux Libyens, et de proposer une réflexion sur la stratégie européenne de soutien au processus de stabilisation en Libye. Les délégations libyennes représentant les communautés Amazigh, Toubou et Touareg ont pu partager leur vision de la situation sur le terrain au niveau local avec une variété d¹acteurs, dont des décideurs du niveau européen, des diplomates, des représentants UNSMIL, mais aussi des chercheurs et experts, et échanger avec les participants sur les possibilités d¹une meilleure inclusion du processus de paix et de stabilisation en Libye.